Quelques témoignages d’adeptes du patin

Hans Dejonckheere – 39 ans  – entrepreneur et importateur de patins
Patin n° 2963 – Marinero
Je suis un poisson, mais surtout un homme des eaux. L’eau est une nécessité absolue dans ma  vie.

Et la mer me donne la liberté de l’eau.

Avec l’air, tout juste au-dessus de la mer, infinie et dans un état d’apesanteur, qui prend de la force avec le vent. Comme la mer, l’air et le vent jouent ensemble et se perdent l’un dans l’autre ; moi, je me perds sur mon patin, je sens la douceur de l’eau qui m’entoure, la force des vagues, le courant d’air qui caresse ma peau et la vitesse du vent qui me pousse.

À tel point que je me trouve moi-même dans un état d’apesanteur quand mon patin glisse sur l’air et l’eau,  flottant avec le vent.

Et il y a aussi l’amitié qui règne entre les patinistes du même bord et qui désirent partager cette passion intense… Voilà, la vie à patin qui me plaît.

D’après Herman Gorter

La mer, une eau de liberté,
une lumière dansante à l’infini,
L’air, un espace de liberté,
Léger,
ils jouent l’un avec l’autre
Des libertés qui se rencontrent.

Laisser un commentaire